Archive du Forum FoSaMobi

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 71 le Dim 27 Nov 2016 - 23:10

Derniers sujets

» lhzhsob
par Donaldnatly Aujourd'hui à 8:35

» sonnerie pour iphone ca vous interresse alors!!!
par adamjohnson Hier à 10:22

» Startrail 5 problème personnalisation sonnerie
par Jekadabru Ven 16 Juin 2017 - 15:44

» problème d'absence de sonneries & vibrations sur appel entrant.
par Jekadabru Dim 28 Mai 2017 - 18:11

» probleme demarrage galaxy s duos
par nTunisie Dim 21 Mai 2017 - 17:17

» Bon anniversaire Loup
par Mifasol Dim 26 Mar 2017 - 10:46

» RESONANCE
par Mifasol Sam 18 Mar 2017 - 15:58

» Salon de détente (38ème)
par nelti Mer 18 Jan 2017 - 8:55

» Très triste nouvelle
par Mifasol Mar 17 Jan 2017 - 11:05

» Faire repartir le site
par quadeur06 Dim 9 Oct 2016 - 12:27

» Liens Firmwares Wave 2 - S8530
par Jekadabru Lun 29 Fév 2016 - 1:13

» Présentation
par decarpentry Lun 8 Fév 2016 - 11:39

» Multiloader trop grand
par Jekadabru Lun 8 Fév 2016 - 10:27

» Jean-Jacques URVOAS, Nouveau ministre de la Justice (un Breton)
par Loup Mer 27 Jan 2016 - 12:23

» La ministre de la justice Christiane Taubira a démissionné
par Loup Mer 27 Jan 2016 - 11:32

» Pour pirater la Banque de France, tapez 1,2,3,4,5,6
par Loup Mer 27 Jan 2016 - 0:32

» Angleterre : parents d'élèves, merci de ne pas venir à l'école en pyjama
par Loup Mer 27 Jan 2016 - 0:16

» Disque Dur SSD / La Formule 1 du Disque Dur du Futur ;-)
par Loup Mar 26 Jan 2016 - 19:04

» Lettre d'Infos du Forum (News Letter)
par Loup Mar 26 Jan 2016 - 6:43

» Joyeux anniversaire Jekadabru
par Jekadabru Dim 16 Aoû 2015 - 10:34

» Wave 1 Phone Freeze... contacter le fournisseur
par Jekadabru Jeu 30 Juil 2015 - 11:45

» désimbloquage
par edouard Lun 13 Juil 2015 - 16:29

» messagerie incredimail 2
par Loup Lun 13 Juil 2015 - 12:57

» Procédure spéciale de Flashage du Wave 3
par Loup Lun 13 Juil 2015 - 4:10

» Chercher un moyen pour récupérer les données perdus de Android
par Kasmancse Mer 8 Juil 2015 - 11:41

» Phone freeze Wave 3
par Jekadabru Mer 8 Juil 2015 - 10:40

» Bill Gates et Xavier Niel dans le Grand Journal de Canal Plus du 25/06/2015
par Loup Jeu 25 Juin 2015 - 22:28

» Le navigateur Laurent Bourgnon porté disparu après une plongée en Polynésie
par Mifasol Jeu 25 Juin 2015 - 11:54

» Pourquoi regarder des écrans le soir trouble-t-il le sommeil ?
par Loup Lun 15 Juin 2015 - 21:45

» Humour en images
par Loup Lun 15 Juin 2015 - 19:53

» Amazon dépose un brevet permettant de déverrouiller le téléphone avec l’oreille
par Loup Lun 15 Juin 2015 - 19:50

» Zahia pose nue pour la cause végétarienne
par Loup Lun 15 Juin 2015 - 17:22

» Bac: ils ne l'ont pas eu ‪#‎AFP‬
par Loup Lun 15 Juin 2015 - 17:08

» Easter Egg Android
par Loup Dim 14 Juin 2015 - 20:04

» Rémi Gaillard revient avec une nouvelle vidéo
par Loup Dim 14 Juin 2015 - 19:12

» François Hollande bat un record sur Twitter (1 Millions)
par Loup Dim 14 Juin 2015 - 19:10

» Après Android Lollipop, Voici Android M qui débarquera fin 2015
par Loup Dim 14 Juin 2015 - 18:25

» Les Beaux Frères - Les Serviettes - Le Plus Grand Cabaret Du Monde
par Mifasol Ven 12 Juin 2015 - 9:17

» Les hommes à poêles - Burlesque / LE PLUS GRAND CABARET DU MONDE
par Loup Ven 12 Juin 2015 - 3:49

» Images Philosophiques....
par Loup Mar 9 Juin 2015 - 15:59

» La beauté, souci des ados
par Mifasol Lun 8 Juin 2015 - 22:40

» Top 10 des blagues belges sur les Français, les mecs nous adorent…
par Mifasol Lun 8 Juin 2015 - 11:32

» Offres et Promotions Samsung en cours
par Mifasol Dim 7 Juin 2015 - 21:55

» Photos de Port Louis by Kainji
par Mifasol Ven 5 Juin 2015 - 16:20

» Une Bible de 1500 ans confirme que Jésus Christ n’a pas été Crucifié
par Loup Jeu 4 Juin 2015 - 17:27

» SPAM : Email Frauduleux de Free / Phishing Free
par Loup Mar 2 Juin 2015 - 19:49

» Stratégie gagnante pour l'entrepreneur qui a instauré un salaire minimum de 70.000 dollars
par Loup Mar 2 Juin 2015 - 11:56

» flashage
par badhervie79 Dim 31 Mai 2015 - 20:37

» Le plus petit Ordinateur du Monde à 9 Dollars
par Loup Sam 30 Mai 2015 - 14:57

» Nuages de Drague
par Loup Sam 30 Mai 2015 - 13:12


Débat : Télé Réalité / Résultat Scolaire / Loisirs des adolescents

Partagez
avatar
Loup
Admin
Admin

Modèle Mobile : Galaxy Note Edge
Sexe : Masculin
Age : 44
Zodiaque : Bélier
Nombre Messages : 13450
Humeur : Changeante
Localisation : Occitanie
Commentaire : Fondateur du Forum
Sois toi même, Tous les autres sont déjà pris

Débat : Télé Réalité / Résultat Scolaire / Loisirs des adolescents

Message par Loup le Lun 10 Fév 2014 - 22:08

Bonjour Smile

Voici encore ce débat qui revient à la charge

La Télé Réalité ferait elle chuter les résultats scolaires des enfants ? Et quels sont leurs loisirs ?



Voici une réaction sur le petit journal de Canal + que j'avais trouvé marrante

Ce sondage révèle que les jeunes qui passent trop de temps devant les émissions de TV Réalité ont de mauvais résultats à l'école
Mais bonne nouvelle : les jeunes qui participent aux émissions de TV Réalité n'ont pas de mauvais résultats à l'école.....puisqu'ils n'y vont pas !



"La télé-réalité fait chuter les notes des ados" par le Nouvel Obs
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140206.OBS5413/la-tele-realite-fait-chuter-les-notes-des-ados.html


La télé-réalité nuit aux résultats scolaires : pourquoi cette affirmation est contestable ?
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1141333-la-tele-realite-nuit-aux-resultats-scolaires-pourquoi-cette-affirmation-est-contestable.html


L’impact des loisirs des adolescents sur les performances scolaires
http://www.cahiers-pedagogiques.com/L-impact-des-loisirs-des-adolescents-sur-les-performances-scolaires



Alain Lieury, chercheur en psychologie cognitive à l’EUB (Université Européenne de Bretagne) Rennes 2 et spécialiste de la mémoire n’a guère l’habitude d’être pourchassé par les journalistes. Mais depuis la parution voici quelques jours d’un article dans la pourtant discrète revue spécialisée "Les Cahiers pédagogiques", son téléphone n’en finit pas de sonner. "J’étais assez surpris d’être réveillé au petit matin par le coup fil d'une grand radio qui voulait m'interviewer…", s’amuse le scientifique.

Il faut dire que l’enquête dont il est co-auteur livre quelques révélations inattendues et une grande richesse d’infos sur les pratiques de loisirs des ados et  leur impact sur les résultats scolaires. Un échantillon de 27.000 collégiens de classe de troisième ont été invités à répondre sur leurs loisirs favoris et soumis en parallèle à des tests à base de QCM. Il s’agissait d’évaluer leurs performances en maths, lecture compréhension et mémoire de connaissances.

Moins belles les notes

Principale conclusion de cette énorme enquête : être scotché aux émissions de télé réalité ou aux séries sentimentales, comme aujourd’hui 42% des ados, provoque une baisse notable des performances scolaires. A savoir, -11 points pour les résultats en maths, et -16 % pour l’acquisition des connaissances.

Des résultats qui donc font le buzz depuis leur publication dans une revue spécialisée. "J’ai reçu de nombreux commentaires, qui vont de 'c’était bien la peine de faire une enquête pour dire ça, on le savait déjà', à 'vos résultats ne veulent rien dire, c’est une question de milieu social…'", explique Alain Lieury, tout étonné de l’ampleur du buzz : "Il y a pourtant eux déjà de nombreux travaux américains démontrant que les loisirs numériques et notamment la télé nuisent aux apprentissages… mais peut-être pas sur des échantillons d'une telle ampleur."

Des loisirs avant tout numérique, la lecture s’effondre

A quoi les ados occupent-ils leur temps libre ? Tous les jours ou presque, ils écoutent de la musique (79%), téléphonent ou envoient des SMS (78%), surfent sur les réseaux sociaux (73%), regardent des émissions de télé réalité (42%), regardent un film d’action (36%) ou enfin pratiquent un sport (26%).

La lecture est en chute libre. 34% seulement disent lire un journal ou magazine d’actualité 1 à 2 fois par semaine, 31% une BD ou manga, 16% des œuvres littéraires.

"Le même panel de jeunes avait été interrogé en 2008, alors qu’ils étaient en classe de sixième, ils étaient 60% à lire un ouvrage de SF ou un policier, trois ans plus tard, ils ne sont plus que 24% !", s’alarme le chercheur.

Filles et garçons sont à peu près aussi nombreux pendus à leur smartphone ou devant le web, en revanche, les accros à la téléréalité sont à 80% des filles. Une pratique qui donc fait chuter les notes, "pour un élève moyen, celui qui n’en regarde jamais aurait 12 sur 20, contre 8,4 sur 20 pour un élève qui en regarde tous les jours ou presque, mais la chute des performances s’observe quelque soit le niveau scolaire des élèves." Et qui s’observe quelque soit le milieu socio-culturel, enfant de cadre, d'ouvrier, etc.

Pourquoi la télé fait chuter les notes

Alain Lieury voit deux raisons principales. "Ce que l’on appelle le coût temporel : le temps consacré à ce loisir prend celui qui devrait être consacré à autre chose. Par ailleurs, la pauvreté du vocabulaire employé dans ces émissions." A peine 600 mots différents en moyenne contre 1000, par exemple, dans une bande dessinée, et 27.000 dans les manuels scolaires.

Les jeux vidéos, souvent mis en cause n’ont pas les mêmes effets négatifs, en revanche, ils ne permettent pas d’augmenter comme l’avaient pensé certains chercheurs américains la rapidité de raisonnement.

Quant aux livres, seuls les lecteurs très réguliers, plus d’une à deux fois par semaines, en tirent bénéfice sur le plan scolaire.





Alex Lutz : l'ado rebelle s'emballe !

avatar
Loup
Admin
Admin

Modèle Mobile : Galaxy Note Edge
Sexe : Masculin
Age : 44
Zodiaque : Bélier
Nombre Messages : 13450
Humeur : Changeante
Localisation : Occitanie
Commentaire : Fondateur du Forum
Sois toi même, Tous les autres sont déjà pris

Re: Débat : Télé Réalité / Résultat Scolaire / Loisirs des adolescents

Message par Loup le Lun 10 Fév 2014 - 22:27

LA TÉLÉRÉALITÉ NE REND PAS PLUS BÊTES CEUX QUI LA REGARDENT

Par le site Slate.fr
http://www.slate.fr/france/83147/la-telerealite-ne-rend-pas-plus-bete-ceux-qui-la-regarde

Par Nadia Daam | publié le 05/02/2014



LA TÉLÉRÉALITÉ NE REND PAS PLUS BÊTES CEUX QUI LA REGARDENT
L'étude menée par l'Education nationale qui cherchait à évaluer l’impact des nouveaux loisirs sur les performances scolaires des élèves oublie que l’attrait des adolescents en difficulté scolaire pour la téléréalité est un symptôme et non une cause.

L'occasion était trop belle pour de nombreux sites d’informations. Une étude menée avec les statistiques de la DDEP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) et qui cherchait à évaluer l’impact des nouveaux loisirs sur les performances scolaires et cognitives des élèves vient tout juste d’être publiée. Formulé comme ça, l’objet de l’enquête peut paraître peu sexy ou capable d'attirer les foules.

Mais c’est l’une des conclusions de cette enquête qui a généré des dizaines d’articles. L’un des résultats révélait en effet que «le visionnage très fréquent des programmes de téléréalité et de séries romantiques a un impact négatif sur les résultats scolaires». Il n’en fallait pas plus pour que fleurissent des articles aux titres forcément lapidaires, parfois réducteurs, voire franchement faux.

Ainsi, ce «Si tu regardes la télé-réalité, tu auras des mauvaises notes à l'école» (Règle numéro 1: quand on s’adresse aux «jeunes», toujours employer le tutoiement. Le ton paternaliste est évidemment un plus.)

Ou ce site qui s’adresse directement aux jeunes, mais comme «le visionnage très fréquent de programmes de téléréalité et de séries romantiques» c’est trop long, on titre «Les Anges de la Télé-Réalité nuisent à vos résultats scolaires!» avec la photo de Nabila réglementaire. Dommage que l’étude date de 2011 et que Nabila n’apparaisse sur les écrans qu’en toute fin de 2011. On n'est pas à un raccourci de plus ou de moins, de toute façon, on s'adresse à des abrutis.

Ou celui-ci, titré «C’est prouvé, la téléréalité rend bête». Le «c’est prouvé» sert ici à démontrer que le lecteur va avoir droit à un ensemble de données irréfutables. Le «La téléréalité rend bête» repose sur l’assertion totalement crétine et maintes fois déconstruite qui veut qu’un enfant en échec scolaire est forcément stupide, et que les intelligences linguistes et/ou mathématiques constituent l’unique manière d’évaluer les performances d’un élève.

On a évidemment une pensée pour l’adolescent qui a de mauvais résultats scolaires, qui regarde «La Nouvelle Star» et qui apprendra donc, grâce à ce titre, qu’il est un peu con.

Notons tout de même que sur Le Plus, François Jost pose les bonnes questions au sujet de la méthodologie employée pour mener cette étude et la manière peu habile dont elle a été relayée.

Car oui, si l’étude émane indirectement de l’Education nationale (ce que tout le monde n’a pas manqué de préciser parce que ça fait sérieux), les questions posées aux élèves et l’analyse des réponses ne sont pas moins très discutables.

Quel était le but de cette étude ?

Le site des cahiers pédagogiques a publié la majeure partie de l’enquête. On apprend d’abord qu’une première étude avait été réalisée en 2008 chez des enfants de 11 ans pour évaluer l’impact des loisirs sur les performances scolaires. A l’époque, elle n’avait établi aucune corrélation entre loisirs et bons ou mauvais résultats. «Qu’à cela ne tienne, on va vous montrer que la réussite scolaire passe par des activités de haut niveau», une seconde étude a donc été menée trois ans plus tard auprès de 27.000 adolescents français (âgés de 14 ans environ) scolarisés en classe de 3e.

Les enfants ont donc été soumis à un questionnaire sur les loisirs et devaient répondre notamment à des questions de ce type:

téléphonez-vous (portable ou fixe?)
lisez-vous un roman (policier, etc)
jouer vous à des jeux vidéo d’actions (la faute est d’origine)

Chaque enfant devait donc cocher la case qui lui correspondait (tous les jours ou presque/environ 1 ou 2 fois par semaine/environ 1 ou 2 fois mois/1 ou 2 fois par trimestre, jamais depuis la rentrée).

D’abord, il est intéressant de constater que «téléphoner» est proposé aux enfants comme un loisir possible. Personne ne songerait à demander à un adulte s’il passe des coups de fil à ses heures perdues et pour se détendre. Mais quand on s’adresse aux «Petites Poucettes», une conversation au téléphone est définie comme un loisir et mise sur le même plan que la lecture ou la pratique de jeux vidéo.

Fatalement, les enfants qui téléphonent au moins une fois tous les jours vont donc gonfler les statistiques et alimenter l’idée selon laquelle les ados passent plus de temps pendu à leur portable qu’à faire du sport ou à lire.

Ainsi, on ne s’étonne pas de trouver, dans les activités favorites des adolescents, «téléphoner ou envoyer des SMS» en deuxième position (79%), juste après «écouter de la musique» (79%) et avant «communiquer par Internet avec des ami(e)s» (73%) et «naviguer sur Internet» (61%).

Y a-t-il quelqu’un ici pour définir «séries romantiques» ?

Le visionnage de téléréalité tant rabaché dans les titres suscités n’apparaît en fait qu’en 6e position (42%).

Là aussi, l’intitulé de la question pose un vrai problème. Quelle est la définition donnée à la téléréalité? Met-on sur le même plan des programmes aussi variés, tant dans la forme que dans le fond, que «Nouvelle Star», «les Ch’tis à Mykonos» et «Cauchemar en cuisine»?

Il va de soi que l’enfant qui regarde l’un ou l’autre de ces programmes ne le fait pas avec la même demarche. Les personnages sont différents, la dramaturgie aussi, sans parler du vocabulaire utilisé par les protagonistes de ces programmes. Nabila ne s’exprime pas comme André Manoukian, qui ne s’exprime pas comme un candidat de «Top Chef».

La téléréalité est donc ici un gigantesque fourre-tout bien pratique pour désigner une télévision supposément débilitante et vaine.

Quant aux séries romantiques, je cherche encore de quoi il peut bien s’agir. Ma connaissance des programmes pour adolescents étant somme toute limitée, j’ai demandé des éclaircissements à des ados de mon entourage. Ils n’ont, eux non plus, aucune idée de ce que peut bien désigner l’appellation «séries romantiques».

Notons tout de même que dans la question qui est posée aux enfants «téléréalité et séries romantiques» sont mis sur le même plan. Alors, si tant est que «les séries romantiques» existent, on ne saura jamais si les ados en regardent plus ou moins que les émissions de téléréalité.

Dans un second temps, les résultats des élèves interrogés ont été analysés et mis en perspective avec les loisirs afin de déterminer quelles sont les activités «positives» et «négatives».

Et l’activité qui engendre de bons résultats scolaires est, d’après les auteurs de l’étude... La lecture!

Les élèves qui lisent beaucoup ont de meilleurs résultats en compréhension (+10%) et en «acquisition de connaissances» (+20%).

Téléphoner ou envoyer des SMS aurait un impact négatif sur ces mêmes «acquisitions de connaissances».

Mais c’est donc le fait de regarder assidûment les programmes de téléréalité qui aurait l’impact le plus négatif: -11% pour les maths et -16% pour les connaissances.

Ainsi, un élève qui lit beaucoup obtiendrait une note de 14/20, tandis qu’un élève qui regarde beaucoup de téléréalité-et-de-séries-romantiques obtiendrait lui la note de 8,4/20.

La faute, selon les auteurs de l’étude, au langage ou plutôt à la pauvreté du langage de ce type d’émissions par rapport à la richesse de celui des livres.

Un livre compterait en moyenne 1.000 mots différents, tandis qu’une «émission populaire en prime time pour les adultes» en compterait à peine 598.

Dit comme ça, ça semble frappé au coin du bon sens. Sauf que tout cela manque cruellement de finesse. De quels livres parle-t-on? Trouve-t-on le même nombre de mots dans un roman policier, une œuvre de chick-litt et un traité philosophique? Quid des mots contenus la presse magazine, ou des sites d’infos que les enfants peuvent consulter?

Et qu’est-ce donc que ces «émissions populaires en prime time pour les adultes» qui viennent subitement se substituer à la téléréalité dont on parle depuis le début?

La vérité, c’est que cette étude ne prend pas les choses par le bon bout. Bien sûr, il ne s’agit pas ici de défendre la téléréalité. N’importe quel adulte qui a déjà vu un épisode des «Anges de la téléréalité» –ou pour parler d’une émission de 2011, la liste est ici– est plongé dans un abîme de perplexité et de désolation. Les candidats sont souvent franchement cons, et il va de soi qu’un épisode de «Allo Nabila» ne permettra à personne de s’élever intellectuellement.

Mais il faut veiller à ce que ces programmes TV ne deviennent pas les nouveaux jeux vidéo, c'est-à-dire la source de tous les maux et la raison bien pratique à dégainer quand il s’agit d’expliquer des inégalités de comportements et de performances auprès d’adolescents.

Surtout que l’on sait que les inégalités de résultats en milieu scolaire trouvent leur source ailleurs.

Pisa > DDEP

Le rapport de l’OCDE sur le suivi des acquis des élèves avait tristement classé la France championne des inégalités scolaires. Et nulle part, il n’y est fait mention de séries romantiques ou de téléréalité. C’est le poids croissant des inégalités sociales qui avait été pointé comme le facteur essentiel des disparités de niveaux.

Ainsi, si l'on ne tenait compte que des performances des élèves issus de milieux sociaux favorisés, la France aurait été 13e dans le classement. A l’inverse, si seuls les résultats des élèves issus de milieu défavorisés avaient été comptabilisés, la France aurait perdu 20 places pour figurer au 33e rang.

En bref, ce sont les origines sociales et économiques qui pèsent sur la réussite scolaire.

Concrètement, un enfant dont les parents ont des revenus confortables aura davantage de choix quand il s’agira de sélectionner des loisirs. Il pourra plus facilement aller au cinéma, acheter des livres, et des magazines… se cultiver et engranger de nouvelles connaissances.

Un enfant issu d’une famille pauvre, lui, aura rarement d’autres sources de distraction que son téléphone ou la télévision.

L’inégalité face aux loisirs est un fait régulièrement pointé par l’Observatoire des inégalités.

Or, à aucun moment, dans l’enquête menée par le DDEP, ces questions socio-économiques n’ont été abordées. Les enfants n’ont été interrogés ni leurs origines sociales et culturelles, ni sur les loisirs de leurs propres parents, ni sur leur degré d’implication de ces derniers dans leur éducation. Voilà ce qui aurait pu expliquer les disparités de résultats scolaires pointées dans l’enquête.

En résumé, l’attrait des adolescents en difficulté scolaire pour la téléréalité est un symptôme et non une cause.

Cette étude a tout fait pour attester son postulat de départ.

Cela revient à demander aux enfants s’ils préfèrent les pâtes ou les frites. Si les bons élèves préfèrent les frites, on pourra donc conclure que «manger des pâtes nuit à la scolarité».

 Bye 

    La date/heure actuelle est Jeu 22 Juin 2017 - 18:28